BAC 2019 : Hors la loi

Des jurys délibèrent sur de fausses notes sans le savoir.
vendredi 5 juillet 2019
par  Sud Education Lorraine

Jeudi 4 juillet 2019

Communiqué de presse.

BAC 2019 hors la loi

Des jurys délibèrent sur de fausses notes sans le savoir.

Une cinquantaine d’enseignant·es mobilisé·es étaient réuni·es ce jeudi 4 juillet 2019, jour de tenue des jurys de bac, et opposé·es aux contre-réformes Blanquer.

Nous sommes scandalisé·es par les témoignages émanant de certains jurys. Pire que les consignes, manifestement illégales, données par le Ministre hier, consistant à remplacer les notes manquantes des épreuves écrites par les notes de contrôle continu, certain·es collègues présent·es dans ces jurys ont pu constater que pour des candidat·es dont les copies sont retenues, des notes fictives ont été pré-attribuées par l’administration en amont, sans même en avertir les membres des jurys d’examen.

Cette démarche est une falsification des résultats du baccalauréat. Elle rompt manifestement l’égalité de traitement entre les candidat·es et témoigne de la fébrilité et de la fuite en avant d’un ministre qui coûte que coûte veut laisser croire que le bac se déroule normalement, quitte à fouler au pied le travail des candidat·es et des enseignant·es, refusant d’entendre les revendications légitimes des enseignant·es grévistes et non grévistes.

Nous dénonçons avec fermeté les menaces proférées par l’administration à l’encontre des grévistes mais aussi à l’encontre des membres des jurys qui refusent légitimement d’enfreindre la loi en statuant sur des notes qui ne relèvent pas de l’examen (menace d’envoi des gendarmes, dépôt de plainte, sanctions, retraits injustes de salaire...)

Cette situation démontre que le souci d’éthique et le respect de la loi est du côté des enseignant·es qui prennent position aujourd’hui, par la grève ou en refusant de se soumettre aux injonctions de l’administration. C’est bien le Ministre qui bafoue la loi et la moralité pour refuser d’entendre les revendications légitimes des enseignant·es et qui est prêt à tout pour imposer ses réformes iniques.

Soucieux de la légalité du bac les correcteurs et correctrices grévistes rendront les copies demain vendredi 5 juillet 2019 à 9h.

Nous demandons à être reçus par la Rectrice de l’Académie à cette occasion et réclamons que les jurys se réunissent pour que soient attribuées les véritables notes aux élèves.

Nous appelons toutes les familles considérant que l’égalité de traitement n’aurait pas été respectée, à saisir le tribunal administratif pour faire respecter le droit.

Nous restons mobilisé·es pour le retrait des réformes du bac et des lycées, de la loi « école de la confiance », de la réforme de la fonction publique, pour nos salaires et nos conditions de travail.

Nous appelons toutes et tous à un rassemblement devant le Rectorat demain, vendredi 5 juillet 2019 à 9h, pour refuser que soient bafoués le bac et le service public d’éducation.

Collectif lorrain inter-établissements des enseignant·es mobilisé·es


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois